Ousmane Sonko rattrapé par la réalité politique du Sénégal

diobassactu-Ousmane Sonko faisait partie des hommes politiques les plus constants de l’opposition. En effet, depuis qu’il a décidé de s’engager dans la politique, il a prôné pour une nouvelle façon de gérer la cité et dès le début, il a combattu le système. Et le mot « système » revenait souvent dans ses interventions. Ainsi, il avait clairement pris l’option d’écarter tous ceux qui ont incarné le « système » de son chemin. Mais, depuis un certain temps, des incohérences sont notées dans les actes qu’il pose.


La quasi totalité des frustrés du régime en place ont migré vers son parti et il les a accueillis à bras ouverts. Mais à force de recevoir, dans son parti, des gens qui ont eu, d’une manière ou d’une autre, à incarner ce système, il risque de se retrouver avec plus de gens du « système » que de « patriotes » et cela risque de lui coûter cher pouvant même écorcher sa crédibilité.

Et selon l’analyste politique, Abdoulaye Mbow qui s’est confié à Xalima, « porter un discours anti système c’est politico populiste. Et cela n’est d’aucun engagement objectif dans la mesure où, on ne peut pas, dans ce pays, travailler avec un quelconque profil qui n’incarne pas le système surtout dans le cadre de la chose politique ».

Pour lui, il faut avoir une autre lecture de la notion « anti système » incarnée par le patron de Pastef. « 

On peut comprendre Ousmane Sonko qui parle d’anti système s’il fait allusion au système de corruption, de gabegie, de prévarication, de détournement de deniers publics, s’il parle de ce système, effectivement, tout le monde devrait pouvoir se sentir dans ce combat », fait-il savoir avant de préciser que l’on ne peut pas parler d’anti système si l’on est dans des conditions où on fait des fronts politiques qui regroupent des personnalités qui ont incarné le système sous Abdou Diouf, sous Abdoulaye Wade et aujourd’hui sous Macky Sall.

« Nous sommes en politique et au Sénégal tout est possible dans la pratique de la chose politique, maintenant, il faudra, impérativement que l’on puisse assainir les mœurs politiques et aller dans le sens de nouer ce qui peut l’être, d’aller dans le sens de recourber ce qui peut l’être », fait savoir M. Mbow.
L’analyste se veut clair: « dans tous les cas, Ousmane Sonko ne peut, véritablement, peser sur la scène politique.

Il ne peut pas massifier sa formation politique juste à travers des responsables militants et sympathisants, il ne peut avoir un score assez conséquent lors d’une élection de quelque nature que ce soit sans le vote de personnes incarnant le système donc, ce dont il parle a une signification assez dévoyée à moins qu’il puisse dire explicitement aux citoyens ce qu’il incarne lorsqu’il parle d’anti système mais, en réalité.

le seul anti système qui puisse exister c’est la lutte pour la méritocratie c’est la lutte contre les détournements de deniers publics, la lutte contre la politisation à outrance de toute l’administration publique c’est aller dans le sens de chaque senegalaise de pouvoir se sentir bien par rapport à la fonction qu’il occupe, avoir une promotion que l’on mérite dans quelque service que ce soit si c’est cela l’anti système, il ya des millions de senegalais qui le sont mais dans tous les cas, avec les frustrés de l’Apr qu’il accueille, il ne peut être un anti système comme on le pense », conclut-il.

xalima.com

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Alliance Macky-Idy/Déthié Fall: «Il faudrait que la vision de Macky quitte Diamniadio»

Sam Nov 28 , 2020
0 SharesTweetShareSharePinAlliance Macky-Idy/Déthié Fall: «Il faudrait que la vision de Macky quitte Diamniadio» Diobassactu.com–Beaucoup avaient pensé que la phrase était rangée depuis le ralliement de son auteur au camp présidentiel. Mais c’est le vice-président de Rewmi, Déthié Fall lui-même, qui a déclaré hier que la vision (de Macky Sall) doit […]
l'actualité en temps réel